8 Septembre 2005

Principes techniques

Vega est un lanceur mono corps constitué de 4 étages. Les 3 premiers – P80, Zefiro 23 et Zefiro 9 - utilisent des moteurs à propergol solide permettant une mise en œuvre facile, un coût contenu et une excellente fiabilité. Ils seront surmontés d’un étage supérieur à propergols liquides baptisé AVUM dont le rôle sera, entre autres, de contrôler l’orientation du satellite au moment de la séparation.

Un lanceur à 4 étages

Le dernier étage autorise également les lancements multiples. Il faut moins d'une dizaine de minutes au lanceur Véga pour brûler ses 3 premiers étages et réaliser les manœuvres préalables à la mise en orbite.

P80, un premier étage et un démonstrateur de technologies

Le CNES est maître d’ouvrage délégué par l’ESA pour le développement du 1er étage de Vega.

Baptisé P80, il utilise de nouveaux matériaux plus légers et moins coûteux que ceux utilisés auparavant sur les propulseurs à poudre d'Ariane 5. Il développe une poussée maximale de 3000 kN et fonctionne durant près de 110 s.

Ces nouvelles technologies, une fois validées, pourraient bénéficier également à Ariane 5. Elles pourraient être appliquées aux moteurs à propergol solide afin de la rendre encore plus compétitive et performante.

Une étape décisive a été tranchie avec le 2e essai à feu de qualification du moteur, réalisé avec succès le 4 décembre 2007 sur le banc d'essai guyanais. La qualification effective de l'étage complet est en cours de finalisation et sera totalement achevée début 2010.

ELA 1 reprend du service

Le CNES joue également un rôle dans la mise en œuvre de l’ensemble des moyens au sol au Centre spatial guyanais.
La rénovation de l'aire de lancement d’Ariane 1 a démarré en 2004. Il s’agit de réhabiliter et de sécuriser certains bâtiments. Une tour mobile est en cours de construction, elle permettra l'intégration et les contrôles du lanceur.

Quant au centre de contrôle, il trouvera sa place au centre de lancement n°3 d’Ariane 5. Un banc de contrôle indépendant sera développé. Il réutilisera cependant de nombreuses interfaces d’Ariane 5 telles que les communications, les fluides ou la vidéo.

Voir aussi